Nouveau sujet

Balade à Rivemont

Image
Avatar de l’utilisateur

Messages : 130

Inscription : 29 avril 2018, 21:27

La traître
Agnïeszka Kyorlin
  • Archétype : Guerrier
  • Arme droite : 14
  • Age : 22
  • Arme gauche : 3
  • Sexe : Femelle
  • Armure : 9
  • Capacité sans coût : Agnïeszka est la seule à pouvoir utiliser ses armes et quand il lui reste 6 PV ou moins, celles-ci prennent en partie le contrôle et elle se focalise sur un objectif en oubliant tout le reste. Réduction de dégât de 2 PV et Augmentation de dégât de 2.
  • Capacités : • Aspiration sombre 3 : Son bouclier aspire la lumière dans la zone ciblée rendant les déplacements des ennemis plus compliqué. Elle reste étonnamment capable de voir - 3 ; • Charge fulgurante : Agnïeszka attrape sa lance et charge l’ennemi - 2 ; • Explosion de lumière : En frappant sa lance contre son bouclier, celui-ci lance une décharge d’énergie au prorata de la lumière précédemment aspirée - 3 ; • Intimidation : Intimide l'ennemi, basé sur le social.

Sujet : Balade à Rivemont

20 octobre 2018, 21:05

Balade à Rivemont
Agnïeszka avait dû quitter Caverune pour se rendre temporairement à Rivemont. Elle avait été envoyée escorter un dignitaire d’Ethelach qui devait faire le tour des camps afin de faire un rapport. Après être passé à Caverune, sa prochaine étape était donc Rivemont. Elle avait donc fait le trajet avec un noble qui ne cessait de râler sur l’état des routes lamentables, la boue et les cailloux qui ne cessaient de venir dans ses bottes.

Arrivée à Rivemont, excédée par le comportement de son odieux compagnon de voyage, elle le laissa à ses occupations et alla se reposer dans les tentes communes, cherchant de quoi manger et boire maintenant que son rôle était terminé. Là, elle repéra Rygan, un Shaku qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps. La dernière fois qu’elle l’avait croisé, c’était dans des souterrains et elle les avait rejoint en urgence afin de récupérer une sorte d’instrument de musique très étrange… Elle fut ravie d’apprendre qu’il était toujours en vie, ce n’était pas forcément une évidence sur le continent où le danger était à chaque coin de rue.

Elle se dirigea donc vers lui et l’interpella :

- Bonjour Rygan ! Comment vas-tu ? Te souviens-tu de moi ? Cela fait bien longtemps. Quelles sont les nouvelles ? Tu es installé à Rivemont où juste de passage ? Viens viens, je t’offre un verre.

Elle alla s’installer au coin d’une table en bois et appela le serveur. Elle commanda une bière fraiche pour elle-même et laissa Rygan demander ce qu’il souhaitait. Elle l’écouta ensuite répondre aux questions posées précédemment en savourant son verre.
Quelqu’un entra peu après dans la pièce, se dressa sur un rondin qui servait de chaise la plupart du temps et fit une annonce à l’assemblée :

- Votre attention ! Nous cherchons des volontaires. La ville d’Ethelach propose de nous fournir des ressources supplémentaires si nous parvenons à ramener un criminel des Cornes Rouges. Celui-ci s’est échappé sur le continent dès que les routes ont été ouvertes, il n’a été identifié qu’une fois parti. Si vous êtes intéressés, venez me voir afin que je vous donne son portrait-robot. Il ne doit pas être directement dans le camp mais les dernières infos disent qu’il vit non loin d’ici et profite de nos ressources discrètement.

Agnïeszka écouta avec attention le discours. Elle réfléchit un peu, pensa à son voyage de retour qui allait prendre plusieurs jours de bateau et qui ne la tentait décidément pas. Elle venait à peine d’arriver et elle avait envie de voir un peu de ce nouvel endroit avant de repartir. Elle proposa donc à Rygan :

- Eh bien, est-ce que ça te tente ? Au moins, je ne serais pas venue ici pour rien et je suppose que votre camp à bien besoin de ces ressources, l’installation est difficile partout je suppose. A Caverune, nous avons de grandes difficultés en ce moment.
Avatar de l’utilisateur

Messages : 16

Inscription : 30 mai 2018, 20:11

Cavernicole
Rygan
  • Archétype : Chasseur
  • Arme droite : 25
  • Age : 19
  • Arme gauche : 25
  • Sexe : Mâle
  • Armure : 2
  • Capacité sans coût : Familier: Porc épique de trés grande taille appelé Popo, PV 15 Att:5 Dégats: 1d4 Def physique: 10 Def magique: 6 Inflige 1d2 dégâts si l'ennemi attaque au corps à corps
  • Capacités : Roulé-boulé (2 énergie) Popo charge en roulant, infligeant des dégats sur toute sa trajectoire Extensions(1 énergie/tour):Permet le blocage de 1point de dégâts. Bond spirituel(2 énergie) 2 :Permet une charge dans n'importe quelle direction même durant un saut ou une chute. Renverse. Tir d'aiguilles (1 énergie) 2 : Popo attaque a distance et inflige 1d6 dégats

Sujet : Re: Balade à Rivemont

21 octobre 2018, 19:42

Une rencontre surprise

Rygan faisait toujours des contrats de droite à gauche , mais il revenait toujours à Rivemont qui était pour lui quelque chose d'incroyable pour l'évolution de nos recherches ainsi que pour accroitre notre territoire.

Comme d'habitude à être dans ces pensées , à s'occuper de son équipement , essayant toujours de le rendre meilleur , et de s'occuper de son meilleur Ami , assis au milieu d'un petit feu de camp. Il se fît interpellait par une Drow dont-il avait du mal à reconnaitre la voix , une fois retourner , il vît Agnieszka qui lui fît signe:

- Bonjour Rygan ! Comment vas-tu ? Te souviens-tu de moi ? Cela fait bien longtemps. Quelles sont les nouvelles ? Tu es installé à Rivemont où juste de passage ? Viens viens, je t’offre un verre.

- Hey ... Agnieszka ? Que fait tu içi ? Tranquille , la vie de tout les jours et toi ? Bien sur que je me souviens de toi , ça fait longtemps ! Je vis ma vie au fil du temps , je fait quelques jobs sinon je m'occupe d'aider le camp. Ouais je suis à Rivemont pour l'instant , j'aime beaucoup les paysages et y'a pas trop trop de soucis... Je compte m'y installé et y faire ma vie , tout en aidant les autres bien sur.

Agnieszka lui demanda de la suivre pour aller boire un coup , des retrouvailles comme celles-ci se fêtent, Rygan s'installe donc à table , commandant au même moment un lait pour se rafraichir. Toujours entrain de parler à Agnieszka , un homme rentre dans la pièce et annonce:

- Votre attention ! Nous cherchons des volontaires. La ville d’Ethelach propose de nous fournir des ressources supplémentaires si nous parvenons à ramener un criminel des Cornes Rouges. Celui-ci s’est échappé sur le continent dès que les routes ont été ouvertes, il n’a été identifié qu’une fois parti. Si vous êtes intéressés, venez me voir afin que je vous donne son portrait-robot. Il ne doit pas être directement dans le camp mais les dernières infos disent qu’il vit non loin d’ici et profite de nos ressources discrètement.

Intriguer par l'offre et surtout par la récompense , il regarda autour de lui , et Agnieszka pensive , le regarda et lui dit:

- Eh bien, est-ce que ça te tente ? Au moins, je ne serais pas venue ici pour rien et je suppose que votre camp à bien besoin de ces ressources, l’installation est difficile partout je suppose. A Caverune, nous avons de grandes difficultés en ce moment.

- Pourquoi pas , je suis libre pour le moment et la récompense pourrait nous aider , c'est vrai que ça deviens de plus en plus compliqué avec le temps d'essayer de survivre par certains moments , et puis si on l'a récupère , on pourrait la partager entre deux camps si vous galérer autant à Caverune , je pourrais demander aux autres pour leurs proposer.

Il se leva donc vers le Gobelin qui proposer le contrat , d'un air simple et curieux il lui dit:

- Et il ressemble à quoi votre Cornes Rouges ?.

- En voila quelqu'un de curieux , une vrai tête d'aventurier ! Tenez ! Prenez ce portrait-robot , il lui ressemble plutôt bien , un de nos artistes l'a identifier il y'a peu... Il se trouve en direction des montagnes à l'Ouest du camp , à peu près quatre heures de marche et vous y serez , il vit dans un petit cabanon à coter d'une grotte.

Il prît donc le portrait , un beau dessin très bien dessiner représentant un tieffelin avec une couleur de peau plutôt sombre avec quelques cicatrices sur la joue et l’œil , un nez plutôt fin et un menton pointu , des cheveux courts et grisonnant , des cornes très longues comme un Bélier , et comme tenue une robe noir et orange sombre. Après l'avoir inspecter , il tendit le dessin à Agnieszka:

- Voila le Corne Rouge que l'on va chercher. Il à l'air âgée et pas trop débrouillard vu comment il est maigre... Je te propose que l'on y aille ensemble et que l'on aille voir ce qu'il s'y trame , on à déjà vécu pire donc ça devrait être simple !

Image
Avatar de l’utilisateur

Messages : 130

Inscription : 29 avril 2018, 21:27

La traître
Agnïeszka Kyorlin
  • Archétype : Guerrier
  • Arme droite : 14
  • Age : 22
  • Arme gauche : 3
  • Sexe : Femelle
  • Armure : 9
  • Capacité sans coût : Agnïeszka est la seule à pouvoir utiliser ses armes et quand il lui reste 6 PV ou moins, celles-ci prennent en partie le contrôle et elle se focalise sur un objectif en oubliant tout le reste. Réduction de dégât de 2 PV et Augmentation de dégât de 2.
  • Capacités : • Aspiration sombre 3 : Son bouclier aspire la lumière dans la zone ciblée rendant les déplacements des ennemis plus compliqué. Elle reste étonnamment capable de voir - 3 ; • Charge fulgurante : Agnïeszka attrape sa lance et charge l’ennemi - 2 ; • Explosion de lumière : En frappant sa lance contre son bouclier, celui-ci lance une décharge d’énergie au prorata de la lumière précédemment aspirée - 3 ; • Intimidation : Intimide l'ennemi, basé sur le social.

Sujet : Re: Balade à Rivemont

22 octobre 2018, 18:50

Balade à Rivemont
Agnïeszka observa le portrait-robot. Elle fut surprise de voir un Tieffelin assez âgé mais les cicatrices sur son visage suffisaient pour montrer qu’il avait dû voir de nombreuses choses et qu’ils n’allaient pas lui faire peur. D’autant que, s’ils faisaient un contrat, cela signifiait qu’envoyer deux serviteurs ne devaient pas être suffisant pour le ramener. Elle observa attentivement le dessin, répondit à Rygan :

- Ne t’inquiète pas pour Caverune, j’ai attendu qu’un chargement était en partance pour eux, disons que je fais cela en souvenir du bon vieux temps et puis… cela fera un petit bonus sur la paie, cela ne se refuse pas.

Elle se tourna ensuite vers le garde :

- Je peux garder ce dessin ? Je ne veux pas risquer de me tromper et je n’ai pas une très bonne mémoire pour ce genre de détails.

Le garde accepta en rechignant un peu. Il n’avait qu’un seul exemplaire et ne voulait pas risquer de le perdre si les deux volontaires décédaient malencontreusement. Elle dut insister longuement en pointant le fait qu’ils connaissaient sa localisation. Au pire, ils pourraient retourner en grand nombre et prendre sa cabane d’assaut. Que risquait-il en lui donnant le dessin finalement ?

Elle le fourra dans son sac, termina sa bière d’un trait et proposa à Rygan d’y aller de suite. Elle n’avait de toute façon pas grand-chose d’autre à faire de son côté et la perspective d’une chasse aux cornes rouges dont elle avait tellement entendu parler l’enchantait et l’amusait à la fois. Des Tieffelins qui se sentaient supérieurs et majoritairement des mâles de surcroit, il y avait de quoi se gausser tellement c’était absurde. S’il lui était important d’avoir les faveurs des Tieffelins haut placés, ceux-ci étaient probablement la race qu’elle appréciait le moins de façon naturelle. Leur système familial était bien trop compliqué et elle s’y perdait constamment ce qui avait tendance à la décrédibiliser en société. Ce n’était, certes, pas une raison pour détester toute une peuplade mais ce sentiment n’avait rien de rationnel.

Ils quittèrent rapidement le camp en s’enfonçant dans les forêts en direction des montagnes. Elle profita du voyage pour s’émerveiller devant tout ce qu’elle voyait. L’idée de se rapprocher des montagnes la titillait d’autant plus. On disait que des Bactrans vivaient en ces lieux mais il n’y croyait pas une seconde. Tout le monde savait que les nouvelles les plus récentes les annonçaient dans les marais. Elle se tourna vers Rygan :

- Je suppose que tu commences à avoir l’habitude de te promener par ici. Quel genre de créatures croise-t-on ? As-tu déjà vu des bactrans ? J’aimerais beaucoup en voir un vrai à l’occasion.

Elle se jura intérieurement qu’elle irait fureter un peu autour de l’ambassade lors de son prochain retour à Ethelach afin de les guetter et de pouvoir les apercevoir au détour d’une fenêtre ou d’une sortie furtive. Enfin, furtive, peut-être qu’ils sortaient au grand jour maintenant. Il était tellement étrange d’être si éloigné de la ville qu’elle n’en avait pas les récentes nouvelles alors qu’auparavant, il était possible de se tenir au courant de tout rien qu’en traversant la place du marché.

Elle regarda le sentier de bête qu’ils utilisaient et les nombreuses feuilles mortes qui jonchaient le sol. Elle pensa au froid qui s’installait et se demanda si la neige allait bientôt arriver sur le continent. Il était urgent d’avancer dans les camps pour pouvoir au minimum dormir avec un toit sur la tête s’ils ne voulaient pas perdre un orteil à chaque sieste. Les arbres se ressemblant un peu tout pour elle, elle finit par se tourner vers Rygan, un peu penaude :

- Je crains de ne pas vraiment parvenir à m’orienter ici. Sommes-nous dans la bonne direction ? Combien de temps reste-t-il à parcourir ?

Avatar de l’utilisateur

Messages : 16

Inscription : 30 mai 2018, 20:11

Cavernicole
Rygan
  • Archétype : Chasseur
  • Arme droite : 25
  • Age : 19
  • Arme gauche : 25
  • Sexe : Mâle
  • Armure : 2
  • Capacité sans coût : Familier: Porc épique de trés grande taille appelé Popo, PV 15 Att:5 Dégats: 1d4 Def physique: 10 Def magique: 6 Inflige 1d2 dégâts si l'ennemi attaque au corps à corps
  • Capacités : Roulé-boulé (2 énergie) Popo charge en roulant, infligeant des dégats sur toute sa trajectoire Extensions(1 énergie/tour):Permet le blocage de 1point de dégâts. Bond spirituel(2 énergie) 2 :Permet une charge dans n'importe quelle direction même durant un saut ou une chute. Renverse. Tir d'aiguilles (1 énergie) 2 : Popo attaque a distance et inflige 1d6 dégats

Sujet : Re: Balade à Rivemont

22 octobre 2018, 21:32

Un voyage accompagné

Rygan voyant Agniezka discutée avec le garde , finis son verre de lait. Agniezka lui proposa de venir directement, il pris donc sa sacoche directement , sifflota à Popo pour lui indiquer de le suivre , et pris la route en direction du Corne Rouge...

Sur le départ , Rygan s'intrigua sur l'origine de ces Cornes Rouges... Pourquoi de simples Tieffelins sont si coincés et si cruels. Tout les Tieffelins , en tout cas le plupart , que Rygan à rencontrer n'était pas si tarés que ça.

Il connaissait bien le chemin en direction de la foret , il y allait souvent pour passer un bon moment , chassais pour approvisionner le camp , pour son physique et juste pour ne rien y faire , le temps était long içi et le peu de temps de libre , Rygan le passait à un grand arbre sur le haut d'une colline en contempler l'horizon. Il passait souvent par cette forêt pour explorer , les montagnes l’émerveiller , elle semblait immense de son point de vue , Agnieszka semblait pensive , A la fois surprise et émerveillait , et se tourna vers lui et lui dit:

- Je suppose que tu commences à avoir l’habitude de te promener par ici. Quel genre de créatures croise-t-on ? As-tu déjà vu des bactrans ? J’aimerais beaucoup en voir un vrai à l’occasion.

Surpris par de tel questions , Rygan lui répondit :

- C'est vrai que je viens souvent içi , ça m'aide à me changer les idées et surtout à aider le camp , la nourriture ne vient pas toute seule. On peut y croisé quelques lièvres , un peu plus grand mais plus maigres que sur l'ïle , des sangliers énormes comparait à ce que l'on peut croire , de sublimes cerf avec des bois majestueux , des pattes si fines que j'ai du mal à savoir si c'est bien des cerfs parfois , mais je m'habitue à les chassaient. Des bactrans ? C'est créatures Tieffelionides à tête de grenouille , malheureusement non , je n'en n'ai jamais eu l'occasion , à ce que j'ai pu entendre , ils sont très tribal , et je pense que j'aurais du mal à communiquer avec eux. Mais moi aussi j'aimerais beaucoup en voir un , pour pouvoir apprendre un minimum sur la culture d'autres peuples.

Agnieszka comprenais bien évidemment le ressentit de Rygan sur la situation des Bactrans. Sur le chemin , Rygan s'amusa avec Popo en le faisant jouer avec un petit bâton , tout en passant à travers les arbres , Agnieszka lui demanda d'un air un peu paumé:

- Je crains de ne pas vraiment parvenir à m’orienter ici. Sommes-nous dans la bonne direction ? Combien de temps reste-t-il à parcourir ?

D'un air certain , le Shaku répondit:

- Biensur que nous allons dans la bonne direction , je connais cette endroit comme ma poche , je passe plus de temps içi qu'au camp donc bon, Il faut juste continuer dans cette voie là et nous y serons d'ici 1h à peu près.

Agniezka acquiesça et ils reprirent le chemin. Le temps passa lentement , les deux compagnons s'approchèrent du cabanon qui avait l'air abandonné. Rygan dit à Agniezka:

- Fait gaffe , nous nous approchons de l'endroit , ce cabanon n'a pas l'air solide du tout... Essayons de faire ça discret.

Il avança donc lentement dans la direction du Cabanon et vît personne aux alentours , il décida donc d'y jeter un œil , et il sentit une odeur horrible s'y dégager , Il entre donc pour y jeter un œil , un violent coup de bâton de la part d'une silhouette en tenue Noir était infligé à Rygan , qui le reçu dans le ventre le faisant tomber au sol devant l'entrée , il essaya de tirer un carreau d'arbalète mais il le planta dans le mur à coté , le vielle homme chassa d'un coup de pied Popo , le faisant chuter au sol , Rygan dit à la silhouette:

- Hey !! Je veux pas forcément me battre , vous êtes rechercher , rendez vous ou je vais employé les grands moyens !

Le vieillard devant la porte répondit:

- Vous pensez pas réellement que je vais me laisser faire par un vulgaire Shaku , vous êtes si faible que vous êtes obligé d'amener un Porc-épique.. Alala...

Rygan se leva brusquement et fît un bond Spirituelle en direction du vielle homme , le faisant tomber au sol , il se mit sur lui et lui asséna un coup au visage:

- Je ne suis pas un vulgaire Shaku ! Et ce Porc-épique , EST MON AMI !

Il continua de le taper au visage jusqu’à ce que Agnieszka intervienne..
Image
Avatar de l’utilisateur

Messages : 130

Inscription : 29 avril 2018, 21:27

La traître
Agnïeszka Kyorlin
  • Archétype : Guerrier
  • Arme droite : 14
  • Age : 22
  • Arme gauche : 3
  • Sexe : Femelle
  • Armure : 9
  • Capacité sans coût : Agnïeszka est la seule à pouvoir utiliser ses armes et quand il lui reste 6 PV ou moins, celles-ci prennent en partie le contrôle et elle se focalise sur un objectif en oubliant tout le reste. Réduction de dégât de 2 PV et Augmentation de dégât de 2.
  • Capacités : • Aspiration sombre 3 : Son bouclier aspire la lumière dans la zone ciblée rendant les déplacements des ennemis plus compliqué. Elle reste étonnamment capable de voir - 3 ; • Charge fulgurante : Agnïeszka attrape sa lance et charge l’ennemi - 2 ; • Explosion de lumière : En frappant sa lance contre son bouclier, celui-ci lance une décharge d’énergie au prorata de la lumière précédemment aspirée - 3 ; • Intimidation : Intimide l'ennemi, basé sur le social.

Sujet : Re: Balade à Rivemont

28 octobre 2018, 11:49

Balade à Rivemont
Rygan était très sûr de lui concernant le trajet. Il l’avait déjà parcouru plusieurs fois et savait donc exactement où il se rendait. Agnïeszka, qui n’avait jamais été très douée pour s’orienter dans la nature, l’était encore moins dans un camp qu’elle n’avait jamais visité. Elle le suivit aveuglément jusqu’à arriver dans une petite clairière qui abritait un cabanon correspond à la description donnée par le membre de la garde. C’était maintenant que les choses sérieuses allaient commencer. Elle ne savait pas si cela allait être violent ou s’il ne montrerait aucune résistance mais dans le doute, mieux valait être prudente.

Rygan opta pour une approche discrète. Agnïeszka, ne voulant pas tout gâcher en faisant du bruit avec son armure, resta en arrière et le regarda faire. Il s’approcha silencieusement du cabanon et entra jeter un œil discrètement mais ce fut un bâton qui accueillit son regard et il prit un coup violent qui le fit tomber au sol devant l’entrée. Agnïeszka allait intervenir mais Rygan précisa le motif de leur visite et elle en profita pour s’approcher, ajoutant la menace aux mots du Shaku. Elle voulait cependant rester prudente, Rygan au sol, il serait facile de l’éliminer et le vieillard venait de montrer que, s’il n’était pas de première jeunesse, il avait encore de nombreux atouts. Le Tieffelin ne frappa heureusement pas Rygan. Fort heureusement, il possédait un vice qu’ils étaient nombreux à arborer : la vanité et préférait se moquer du Shaku que d’en finir, déjà certain de sa propre supériorité.

Cette fois, ce fut Rygan qui le prit par surprise, poussant un grand cri, il frappa le Tieffelin au visage à de nombreuses reprises. Agnïeszka décida que c’était le moment d’intervenir car, si le vieil homme passait un mauvais moment, ses gestes montraient très clairement qu’il cherchait une ouverture et elle n’allait pas lui laisser le temps d’en trouver une.

Elle accourut auprès de Rygan et plaça son bouclier au niveau du ventre du tigre au moment où le vieil homme allait y planter sa dague. Agnïeszka sourit – elle aussi était dévorée de vanité mais il est bien plus facile de le voir et de le condamner chez les autres que sur soi-même – et lui dit :

- Bien tenté mais ce ne sera pas si simple.

Ensuite, elle le bouscula avec la même arme, poussant également Rygan vers l’arrière. Il y eut un moment de transition où chacun regardait l’autre dans les yeux, le toisant et estimant sa force, ses chances de défaite, de victoire ou d’en sortir indemne. Elle prit la parole :

- Les Cornes Rouges sont finies. Vous ne parviendrez jamais à vos fins. Rendez-vous et nous ne vous ferons aucun mal. Vous serez renvoyés sur Ethelach afin d’être jugé pour vos crimes. Je suis sûre que votre âge avancé pour permettra d’avoir une forme de clémence dans votre jugement. Arrêtez tout et vous pourrez vivre paisiblement vos dernières années, continuez à résister vous mourrez ici, loin des vôtres.

Il ne sembla même pas hésiter. Il cracha au sol au côté de lui et sortit plusieurs dagues de sa manche afin de les lancer sur eux. Il avait pris sa décision, Rygan et Agnïeszka n’avaient plus qu’à faire leur travail. Elle se plaça devant le groupe afin de prendre l’impact avec son bouclier mais celui-ci, trop petit, ne suffit pas à la protéger et une dague se planta dans son bras gauche. Elle dut donc poser son bouclier à côté d’elle, trop lourd pour qu’elle puisse le supporter avec une telle blessure. Elle retira la dague de son bras et la laissa tomber au sol. Le vieux avait profité de ce moment pour attraper à l’intérieur une longue épée. Il fallait reconnaitre que pour son âge, il était encore bien vigoureux pour pouvoir soulever une telle arme d’une seule main.

Rygan n’attendit pas plus longtemps pour agir. Popo projeta devant lui une petite pluie d’épine afin de blesser et distraire le Tieffelin. Rygan, de son coté, passa à l’attaque et utilisa ses armes pour frapper. Le vieillard tenta de se défendre mais à trois contre un, il ne fit pas long feu et un dernier coup de Rygan le fit s’évanouir.

Agnïeszka, se massant le bras à l’arrière, prit la parole :

- Bien joué, maintenant, il faut l’attacher. Je jette rapidement un œil dans le cabanon pour voir s’il y a des choses qui peuvent être utiles et ensuite, on y va.
Elle entra dans la chiche maisonnée du vieil homme et récupéra un journal et quelques vêtements ainsi que ses bijoux. Elle en fit un petit paquetage. Bien qu’il ait été un hors-la-loi, il méritait de récupérer ses affaires : il n’avait pas encore été jugé coupable et un peu de dignité ne faisait jamais de mal.


Le vieillard attaché, ils repartirent vers le camp ou ils le livrèrent lui et ses affaires. Le journal permettait de l’incriminer sans aucun doute étant donné qu’il y listait ses différentes actions au profit des cornes rouges. Il fut donc renvoyé vers Ethelach comme prévu.

Agnïeszka remercia Rygan de l’avoir ainsi accompagnée et, après quelques soins d’urgence sur son bras et de derniers adieux, reprit la route vers Caverune.

- J’étais contente d’être à nouveau avec toi Rygan, ça m’a rappelé de bons souvenirs. Nul doute que cela se reproduira encore. A la prochaine fois et essaie de ne pas mourir entre temps !

Nouveau sujet