Nouveau sujet

La chasse aux Ankhegs [Quête libre]

Avatar de l’utilisateur

Messages : 29

Inscription : 30 avril 2018, 20:15

Précurseur
Maelak Vonazril
  • Archétype : Assassin
  • Arme droite : 13
  • Age : 17ans
  • Arme gauche : 12
  • Sexe : Mâle
  • Armure : 2
  • Capacité sans coût : Habitude du meurtre: Les dégâts de Maelak dans le dos infligent +2 dégats.
  • Capacités : Vitesse du son : coût : 2 Maelak utilise sa vitesse pour échapper pendant une demi-seconde le champ de vision de son adversaire pour l'attaquer depuis un angle-mort, compte comme un coup dans le dos. Aura malveillante 2 : coût : 3 Une aura menaçante qui terrifie les ennemis a proximité. Pas de l'ombre 2 : coût : 2 Fait un grand bond d'environs 6 m avec un atterrissage silencieux. Permet de transporter une personne avec soi. Curare : Coût : 2 Effet paralysant
En route pour la guilde des mercenaires !
C'était un début de journée plus qu'ennuyante, Maelak se trouvait une fois de plus plongé dans ses pensées. Les plans pour la suite, ses affaires familiales, ses débuts en tant qu'explorateur. Il fallait qu'il se trouve un occupation pour arrêter de réfléchir, et la guilde des mercenaires avait toujours la solution a ce genre de problèmes. N'importe qui pouvait se diriger la-bas, et trouver une mission appropriée, sans forcément erre un membre.

Maelak se trouvait souvent a la guilde des mercenaires, le gérant s'était accoutumé a fournir des contrats "spéciaux" aux Vonazril. En entrant dans le bâtiment, Maelak ressenti une nostalgie morbide, mais cette fois ci, il s'y dirigeait par sa propre volonté. Plusieurs visages se tournèrent vers lui, des chuchotements se faisaient entendre un peut partout, mais il fut de son mieux pour les ignorer. Tout ceci était derrière lui maintenant. Venant d'un des coins de la salle, un tieffelin sobre et bien habillé trottina vers lui. Il posa sa main sur son épaule

Oh, mon chère Maelak ! Cela me fait si plaisir de te revoir ! Comment vont ta famille ? Oh j'avais si peur que nos arrangements et rendez-vous ne soient terminés vu que tu n'étais pas venu me rendre visite ici depuis un bout de temps, Je te croyais plus ponctuel mon p'tit Mael, je vais le raconter a ton père si tu le refais ! Il rigolait a pleine dents. Enfin bref, en ce qui concerne la mission que je t'ai donnée, j'aimer-

Maelak le fixait un regard remplis de haine, de mépris et agressivité. Il prit le bras du tieffelin et commença à le serrer fort. le tieffelin bien habillé essayait de lui échapper, en vain.

Nos arrangements s’arrêtent ici, ne m'adressez plus la parole a partir de maintenant...

Il le relâcha, le tieffelin restait figé sur place, à regarder Maelak se diriger vers le tableau des missions, ou se trouvait quelqu'un de familier à Maelak. Il fut surpris de trouver Agnieszka, tenant entre ses doigts une mission venant du tableau des quêtes.

Ah, salut Agnieszka ! J'avais vu que tu étais une garde... mais je ne savais pas que tu faisais aussi des missions ici, à la guilde des mercenaires ! Je peux te donner un coup de main si tu veux, je suis libre !
Image
Avatar de l’utilisateur

Messages : 126

Inscription : 29 avril 2018, 21:27

La traître
Agnïeszka Kyorlin
  • Archétype : Guerrier
  • Arme droite : 14
  • Age : 22
  • Arme gauche : 3
  • Sexe : Femelle
  • Armure : 9
  • Capacité sans coût : Agnïeszka est la seule à pouvoir utiliser ses armes et quand il lui reste 6 PV ou moins, celles-ci prennent en partie le contrôle et elle se focalise sur un objectif en oubliant tout le reste. Réduction de dégât de 2 PV et Augmentation de dégât de 2.
  • Capacités : • Aspiration sombre 3 : Son bouclier aspire la lumière dans la zone ciblée rendant les déplacements des ennemis plus compliqué. Elle reste étonnamment capable de voir - 3 ; • Charge fulgurante : Agnïeszka attrape sa lance et charge l’ennemi - 2 ; • Explosion de lumière : En frappant sa lance contre son bouclier, celui-ci lance une décharge d’énergie au prorata de la lumière précédemment aspirée - 3 ; • Intimidation : Intimide l'ennemi, basé sur le social.
Guilde des mercenaires
Agnïeszka avait hâte que les bateaux partent vers le continent. En attendant, il y avait certes eu quelques perturbations en ville qui l’avait bien occupée mais ça ne changeait rien à son problème du moment : il fallait qu’elle finance son voyage. En effet, partir sur une terre inconnue allait lui demander d’acheter du matériel, peut-être payer son voyage et sur place, elle ne savait pas comment les choses allaient se passer. Finalement, partir sur le continent lui demandait de prendre un congé sans solde et il fallait bien qu’elle ait quelques réserves pour vivre pendant cette période.

Elle se dirigea donc vers la guilde des mercenaires pour tenter d’avoir un petit travail supplémentaire qui lui permettrait d’arrondir ses fins de mois et de garnir sa paie d’un petit bonus dont elle avait grandement besoin. Arrivée sur place, elle entra dans la salle principale où se trouvait une responsable qui s’occupait de la signature des contrats. Non loin d’elle se trouvait un panneau proposant divers contrats ouverts à ceux qui étaient intéressés, la guilde se réservant finalement assez peu de contrat pour ses membres spécifiques. En effet, ceux-ci ne restaient pas forcément très longtemps et il n’y avait pas de paie fixe pour les membres qui étaient rémunérés en fonction des contrats remplis. Ensuite, plusieurs personnes étaient occupées à observer les différentes missions où à déposer leurs requêtes. On pouvait entendre filtrer de l’arrière salle pas mal de bruits, probablement des mercenaires qui prenaient une pause ou profitaient d’une bonne chope avec leurs camarades.

Elle finit par être interrompue par un jeune homme qu’elle mit quelques secondes à reconnaître. Il travaillait avec elle sur le port dans diverses activités, notamment la recherche et l’amélioration des équipements. Elle lui répondit avec le sourire :

- Eh bien, en réalité, je ne viens pas souvent, je souhaite juste me faire un peu d’argent de poche en plus de ma paie on va dire… Et toi, que fais-tu ici ? Tu appartiens à la guilde ?

Elle repéra parmi les missions proposées, un petit papier proposant d’aller chasser quelques Ankhegs qui faisaient quelques dégâts dans la région. La paie était raisonnable et les risques pas énormes, cela lui convenait, surtout si elle se faisait accompagner comme le proposait le jeune homme.

- Je vais aller chasser l’Ankheg, tu veux m’accompagner ? Autant ne pas partir seule, après tout, je ne sais pas exactement combien ils sont ?
Avatar de l’utilisateur

Messages : 29

Inscription : 30 avril 2018, 20:15

Précurseur
Maelak Vonazril
  • Archétype : Assassin
  • Arme droite : 13
  • Age : 17ans
  • Arme gauche : 12
  • Sexe : Mâle
  • Armure : 2
  • Capacité sans coût : Habitude du meurtre: Les dégâts de Maelak dans le dos infligent +2 dégats.
  • Capacités : Vitesse du son : coût : 2 Maelak utilise sa vitesse pour échapper pendant une demi-seconde le champ de vision de son adversaire pour l'attaquer depuis un angle-mort, compte comme un coup dans le dos. Aura malveillante 2 : coût : 3 Une aura menaçante qui terrifie les ennemis a proximité. Pas de l'ombre 2 : coût : 2 Fait un grand bond d'environs 6 m avec un atterrissage silencieux. Permet de transporter une personne avec soi. Curare : Coût : 2 Effet paralysant
Papotages et curiosité
Effectivement, j'aimerais bien t'accompagner ! Je n'appartient pas vraiment à la guilde. Disons que j'ai énormément de temps libre, donc je passe par ici histoire de ne pas perdre mon temps ! L'argent qu'ils proposent pour les quêtes est aussi avantageux, maintenant plus que jamais avec les expéditions au continent qui se préparent.

Effectivement, la guilde devenait animée depuis peu, le silence d'habitude si froid faisait place aux blablas incessants des mercenaires et aventuriers voulant s'aventurer au continent. L'ambiance n’était pas déplaisante, presque accueillante, comme dans une taverne. Les vétérans conseillaient les non-habitués, et les groupes d'aventuriers se formaient ici et la.

Maelak scruta la quête que la drow avait prise.

"Des Ankhegs s'attaquent a nos troupeaux, ce qui nous empêche de les emmener paître, nous avons besoin de volontaires ! Débarrassez vous des créatures et réglez le problème."

Trouver la menace et l'éliminer, la mission était simple, mais il fut quelque peu agacé par la simplicité de la requête, il se dit la récompense se devait d'être faible, mais ce serait une bonne occasion de visiter la contré et de prendre l'air. Un berger Shaku avait posté cette annonce, son troupeau était à quelques lieux de la ville, non loin des prairies jaunâtres de l'ouest.

Les Ankhegs... De grands insectes, non ? Rien de bien méchant, on ne devrait pas avoir de difficultés a mener à bien cette quête. Euh... Pardonne ma curiosité, mais as tu une raison particulière de te faire de "l'argent de poche" à la guilde des mercenaires ? Tu as déjà un travail, sans oublier que tu comptes participer aux expéditions vers le continent, aurais-tu une dette a payer ?

Un sourire complice se traçait sur le visage de Maelak.


Dernière modification par Maelak Vonazril le 08 mai 2018, 12:38, modifié 1 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur

Messages : 126

Inscription : 29 avril 2018, 21:27

La traître
Agnïeszka Kyorlin
  • Archétype : Guerrier
  • Arme droite : 14
  • Age : 22
  • Arme gauche : 3
  • Sexe : Femelle
  • Armure : 9
  • Capacité sans coût : Agnïeszka est la seule à pouvoir utiliser ses armes et quand il lui reste 6 PV ou moins, celles-ci prennent en partie le contrôle et elle se focalise sur un objectif en oubliant tout le reste. Réduction de dégât de 2 PV et Augmentation de dégât de 2.
  • Capacités : • Aspiration sombre 3 : Son bouclier aspire la lumière dans la zone ciblée rendant les déplacements des ennemis plus compliqué. Elle reste étonnamment capable de voir - 3 ; • Charge fulgurante : Agnïeszka attrape sa lance et charge l’ennemi - 2 ; • Explosion de lumière : En frappant sa lance contre son bouclier, celui-ci lance une décharge d’énergie au prorata de la lumière précédemment aspirée - 3 ; • Intimidation : Intimide l'ennemi, basé sur le social.
Préparatifs
Il accepta de la suivre, ce qui la ravit. Autour d’elle, les conversations étaient très diverses : conseils de combat, espoir concernant le continent et ce qu’ils y trouveraient, sans aucun doute, l’activité ici n’était pas habituelle. Elle attrapa le feuillet de la quête qu’il lut tout haut. Les Ankeghs étaient effectivement des créatures assez communes dans Ethelach même si Agnïeszka n’avait jamais eu l’occasion d’en voir. Elle quittait rarement les souterrains de la ville drow où elle faisait très souvent des heures supplémentaires mais, en ce moment, on n’avait pas besoin de gardes en plus et elle se retrouvait donc à devoir trouver un autre gagne-pain complémentaire.

Maelak lui demanda si elle avait une raison de vouloir se faire de l’argent supplémentaire. Cela la mit dans un immense embarras. Certes, ce jeune Tieffelin avait l’air sympathique mais elle ne pouvait quand même pas avouer à quelqu’un qu’elle connaissait si peu qu’elle était toujours en recherche de revenus supplémentaires afin d’assurer un certain niveau de vie supérieur à celui qu’elle pouvait s’offrir avec sa paie de garde. Pour sa famille, héritière directe de la lignée d’un héros de la guerre drow, il semblait impensable qu’ils ne vivent pas au moins comme des membres de la bourgeoisie drow. Cette ambition et cette volonté de maintenir les apparences coutaient pourtant fort cher. Elle répondit donc en essayant de paraitre aussi naturelle que possible :

- Eh bien, figure toi que j’essaie de… de me faire bien voir auprès de la guilde afin d’avoir par la suite des propositions pour des contrats plus juteux une fois que la guilde aura investi le continent. Je n’ai aucune envie d’être laissée de côté parce que je suis garde. J’hésite à… m’engager, voilà. Peut-être même quitterais-je mon travail si c’est suffisamment intéressant. Et toi ? C’est une façon un peu étrange d’utiliser du temps libre que de risquer ta vie… Tu es sur de ne pas avoir d’autres objectifs ?

Elle écouta la réponse en marchant et se dirigea donc vers l’une des personnes responsables de l’accueil et, par extension, des contrats. Elle donna le document de mission à une Gobeline qui sortit une feuille de contrat prérédigée qu’elle compléta avec une rapidité étonnante. Elle demanda ensuite à Agnïeszka et Maelak de signer avant de leur souhaiter bonne chance d’une voix mi-criarde mi chantante.

La draw se dirigea finalement vers une carte d’Ethelach accrochée au mur et pointa une route du doigt qu’elle montra à Maelak :

- Je ne suis jamais allée dans ce coin, je pense que c’est par là. Qu’en penses-tu, tu connais un peu ? Tu as besoin de préparer quelque chose avant de partir ?

Dans le doute, ne sachant pas exactement combien de temps la mission lui prendrait, elle alla acheter un peu de nourriture séchée à un vendeur qui était directement dans la guilde et qui fournissait les mercenaires à un prix intéressant.
Avatar de l’utilisateur

Messages : 29

Inscription : 30 avril 2018, 20:15

Précurseur
Maelak Vonazril
  • Archétype : Assassin
  • Arme droite : 13
  • Age : 17ans
  • Arme gauche : 12
  • Sexe : Mâle
  • Armure : 2
  • Capacité sans coût : Habitude du meurtre: Les dégâts de Maelak dans le dos infligent +2 dégats.
  • Capacités : Vitesse du son : coût : 2 Maelak utilise sa vitesse pour échapper pendant une demi-seconde le champ de vision de son adversaire pour l'attaquer depuis un angle-mort, compte comme un coup dans le dos. Aura malveillante 2 : coût : 3 Une aura menaçante qui terrifie les ennemis a proximité. Pas de l'ombre 2 : coût : 2 Fait un grand bond d'environs 6 m avec un atterrissage silencieux. Permet de transporter une personne avec soi. Curare : Coût : 2 Effet paralysant
Le début du voyage
Maelak ne s'attendait pas une réponse sincère, et effectivement, Il y avait un soupçon d'incertitude dans sa voix, mais ce qui attirait son attention n'était pas sa réponse, mais sa question.

- Ce n'est pas si étrange, j'aime voyager, j'aime explorer, j'aime apprendre et j'aime rencontrer des gens. Les missions proposées ici sont donc parfaite pour moi ! L'argent n'est qu'un plus, et de toute façons j’exécute mes missions en prenant toujours le minimum de risques, je ne veux pas mourir jeune ! . Tu vois, de mon point de vue, c'est étrange que les gens fassent des choses qui ne leur plaisent pas, comme un boulot ennuyeux, une responsabilité lourde à tenir et j'en passe. Si le prix a payer est de risquer ma vie, je préfère vivre dans le doute que demain je puisse mourir que de faire quelque chose qui ne me déplaît toute ma vie. Après tout, à quoi bon vivre si ce n'est que pour se retenir de faire ce qu'on aime ?

Tout cela sortait naturellement de sa bouche, mais c'était la première fois que Maelak se confiait a quelqu'un d'autre que lui même. Il se senti embarrassé après avoir sorti tout cela de son cœur, ses joues viraient au rose.

- Ah...euh, bien sur je ne proclame pas détenir la vérité absolue ! C'est juste mon ressenti... sur la chose... Enfin bref ! à propos de cette mission...


Tout en essayant désespérément de cacher son embarras, il rejoignit Agnieszka sur la carte d'Ethelac accrochée au mur. En effet, cette mission se déroulera prés de Casterack, un village tieffelin à l'ouest d'Ethelac. Des plaines et prairies jaunâtres entouraient ce village, et le berger s'y trouvait. C'est un endroit idéal pour l’élevage d'animaux, l'air y est bon, l’herbe et l'eau est abondante, les surfaces y sont vastes. Sauf qu'un environnement qui favorise les animaux herbivores comme celui-ci attire aussi les prédateurs, et les Ankhegs n'échappent pas à la règle. Agnieszka s'occupa de préparer des vivres, et Maelak fit un détour rapide vers la librairie de la guilde des mages, se procurant une copie d'encyclopédie sur les animaux sauvages d'Ethelac. Il ramena aussi une pelle rétractable, plusieurs cordages et de la viande fraîche. "Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation" n'est, ce pas ? Il commença à réfléchir de la manière avec la quelle ils allaient agir. Mais il fallait aussi se mettre en route.

C'est donc par un début d’après midi que Agnieszka et Maelak commencèrent leur voyage, vers les contrées jaunâtres de Casterack...
Image
Avatar de l’utilisateur

Messages : 126

Inscription : 29 avril 2018, 21:27

La traître
Agnïeszka Kyorlin
  • Archétype : Guerrier
  • Arme droite : 14
  • Age : 22
  • Arme gauche : 3
  • Sexe : Femelle
  • Armure : 9
  • Capacité sans coût : Agnïeszka est la seule à pouvoir utiliser ses armes et quand il lui reste 6 PV ou moins, celles-ci prennent en partie le contrôle et elle se focalise sur un objectif en oubliant tout le reste. Réduction de dégât de 2 PV et Augmentation de dégât de 2.
  • Capacités : • Aspiration sombre 3 : Son bouclier aspire la lumière dans la zone ciblée rendant les déplacements des ennemis plus compliqué. Elle reste étonnamment capable de voir - 3 ; • Charge fulgurante : Agnïeszka attrape sa lance et charge l’ennemi - 2 ; • Explosion de lumière : En frappant sa lance contre son bouclier, celui-ci lance une décharge d’énergie au prorata de la lumière précédemment aspirée - 3 ; • Intimidation : Intimide l'ennemi, basé sur le social.
En route !
Le jeune Tieffelin avait exprimé son opinion et elle se disait que c’était bien là l’opinion d’une jeune personne qui n’avait probablement jamais rencontré le danger. Mettre sa vie en danger inutilement lui semblait totalement invraisemblable. D’ailleurs, dans l’idée de faire ce que l’on aime… elle aimait beaucoup vivre et cela lui semblait déjà bien. Bien sûr, l’opinion de la jeune femme n’était basée que sur des a priori et sur ce qu’elle savait de la vie du jeune homme, c’est-à-dire presque rien et ses idées étaient donc avant tout pur produit de son imagination. Elle sourit avec bienveillance devant son embarras, après tout, elle avait eu son âge auparavant et elle pouvait comprendre :

- Eh bien, je suppose que je peux comprendre, l’envie de voir le monde est forte chez des nombreuses personnes. Nous autres, Drows, faisons le pèlerinage vers en passant par les souterrains surplombés par la mer. Le voyage est dangereux et les mauvaises rencontres fort probables, cela suffit généralement à calmer autant la soif d’aventure que cela n’honore notre déesse.

Après avoir tout préparé pendant qu’il achetait un livre, elle l’invita donc à quitter les lieux. Ils progressèrent en ville pendant une bonne demi-heure avant d’enfin laisser derrière eux les murs de la cité. Bien sûr, pour l’instant, la route empruntée était encore particulièrement fréquentée. La sortie d’Ethelach était emplie de marchands et voyageurs chargés de diverses provisions. Le voyage jusqu’à Casterak leur prendrait probablement 2 jours, restait donc à déterminer les modalités de celui-ci. Elle l’interrogea donc :

- Comment souhaites-tu procéder ? Est-ce que nous louons une monture temporairement ou est-ce que nous marchons ? Dormirons-nous dans une auberge sur la route où à la belle étoile ?

Bien sûr, si elle posait ces questions pour maintenir les apparences, de son côté, elle aurait préféré avoir le moins de dépenses possibles mais le choix restait à son camarade maintenant qu’elle avait amené le sujet.
Après que cette discussion eut lieu, elle commença à avancer vers leur objectif en saluant de temps en temps des connaissances. Elle profita également du voyage pour lui poser quelques questions et préparer l’élimination des créatures :

- J’ai constaté que tu avais pris un livre avec toi, c’est de la lecture pour le voyage où un ouvrage qui peut s’avérer utile ? Pour ma part, je n’ai jamais combattu ou même vu d’Ankeghs, il pourrait donc être pertinent de se renseigner sur le sujet à moins que tu ne les connaisses bien sûr… ?

En attendant les réponses de son camarade, elle continua à avancer en profitant de la légère brise et de l’agréable chaleur qui rendait le voyage en extérieur particulièrement agréable en cette saison.
Avatar de l’utilisateur

Messages : 29

Inscription : 30 avril 2018, 20:15

Précurseur
Maelak Vonazril
  • Archétype : Assassin
  • Arme droite : 13
  • Age : 17ans
  • Arme gauche : 12
  • Sexe : Mâle
  • Armure : 2
  • Capacité sans coût : Habitude du meurtre: Les dégâts de Maelak dans le dos infligent +2 dégats.
  • Capacités : Vitesse du son : coût : 2 Maelak utilise sa vitesse pour échapper pendant une demi-seconde le champ de vision de son adversaire pour l'attaquer depuis un angle-mort, compte comme un coup dans le dos. Aura malveillante 2 : coût : 3 Une aura menaçante qui terrifie les ennemis a proximité. Pas de l'ombre 2 : coût : 2 Fait un grand bond d'environs 6 m avec un atterrissage silencieux. Permet de transporter une personne avec soi. Curare : Coût : 2 Effet paralysant
Voyage et préparations
Maelak ne s'était jamais rendu compte de la taille d'Ethelac au part-avant, cette ville était imposante, et le temps de la traverser entierement jusqu'a se rendre aux bordures, il eut le temps de continuer sa discussion avec la drow.

- Il est vrai que ça a l'air assez compliqué de voyager dans votre monde... Je crois avoir déjà entendu cette histoire, d'ailleurs, de chez Abbiwin. Néanmoins, les souterrains regorgent de mystères, même pour vous, non ? Cela ne m’entonnerais pas qu'il y ait des drows qui partagent ma philosophie et qui explorent chaque jour ces souterrains, mettant leur vie en danger au service de la curiosité et par amour pour l'exploration !

Maelak se forçait de garder cette attitude optimiste et joyeuse, garder le morale est important, et si le voyage venait à durer, autant qu'il soit agréable et chaleureux, quitte à paraître niais ou enfantin.
Il avait déjà songé aux différentes manières pour s'occuper de ces bêtes. Ressasser les différents scenarios qui allaient découler d'une action faisait parti de son job en tant qu'assassin, rusant a chaque fois et trouvant le moyen le moins risqué pour accomplir ses contrats. Ils arrivèrent enfin aux portes de la cité, les marchands et voyageurs en tout genres rentraient et sortaient dans un chaos ordonné.
Agnieszka lui demanda si ils allaient prendre une monture et si ils dormiront dans des auberges ou à la belle étoile.
Lui laisser le choix était pour Maelak un signe de confiance, et il était ravi par la tournure de cette relation, la coopération allait être simple, finalement !

- Et bien... Il serait intéressant de louer des montures,mais cela ne sera pas nécessaire pour ce voyage, je pense. Après tout, nous n'avons aucune idée de ce qui nous attend sur la route, peut être que des bêtes nous attaquerons, peut être qu'elle s'enfuiraient à la vue d'un danger, et si nous campons, peut être se ferait-elles voler par des malfrats pendant notre sommeil. Nous devrons aussi acheter de la nourriture etc... Si nous y allons à pieds, cela nous prendra 2 jours, peut être 3 ? Ce n'est pas vraiment un long voyage, et y aller en marchant nous familiarisera avec l'environnement. Je pense aussi que nous devrions dormir dans une auberge, nous ne pouvons pas savoir ce qui nous attendra pendant notre sommeil si nous dormons à la belle étoile, donc restons vigilants et prenons l'option la plus sure.

Donc il décida qu'ils marcheraient vers Casterak, en prenant principalement la route commerciale, donc la plus fréquentée et par conséquent, la moins dangereuse. Pendant le trajet, après quelques heures de marche, Agnieszka questionnait Maelak à propos du livre qu'il feuilletait pendant qu'ils marchaient, et par conséquent, soulevait une question importante : Comment allons nous nous y prendre ?

- Je l'ai emprunté à la librairie de la guilde des mages : Une copie de l'encyclopédie des créatures d'Ethelac ! Si nous voulons mener à bien cette mission, en prenant le minimum de risques, nous devons nous documenter sur les ankhegs jusqu’à les connaître sur le bout des doigts ! J'ai déjà mémorisé tout ce qu'il y avait à savoir sur eux, donc à ton tour !

Il lui donna le livre avec insistance.

J'ai pensé a plusieurs moyens de nous débarrasser d'eux, sachant que nous ne connaissons pas leur nombre, ni la taille de leur troupeau, si c'est un groupe de mâles, de femelles ou un groupe mixte. Certaines de mes propositions seront obsolètes après avoir découvert leur nombre.


1 - Les tuer un par un : Cette tactique est clairement la plus risquée et la plus simple, il suffit de les attirer un par un et de les éliminer au fur et a mesure. Le troupeau pourrait néanmoins nous repérer et nous attaquer tous en même temps.

2 - Les attirer dans un piège : Creuser des fosses et tendre des pièges pourrait s’avérer intéressant, mais leur taille limite grandement les possibilités que cette tactique fonctionne, et il faudrait placer un appât, soit l'un d'entre nous deux.

3 - Les tuer a petit feu : Cette race est cannibale, et si leur source habituelle de nourriture est perdue, ils n’hésiterons pas a s’entre-tuer et se manger les uns les autres. Cette tactique est néanmoins compliquée a exécuter et pourrait ne pas marcher du tout.

4 - Les tuer indirectement : En empoisonnant leur source de nourriture et d'eau. Nous pouvons aussi les blesser avec des armes empoisonnées type dagues de lancer ou flèches.

5 - Utiliser des inventions goblines : Type bombes goblines, engins destructeurs, et d'autres débileries. Les chances que cette tactique marche sont très aléatoires.


Voici à quoi j'ai pensé pour le moment, il faut éviter le plus possible un affrontement frontal. Ces bêtes sont fortes, agiles et les femelles peuvent atteindre les 2m 70. Et vous, qu'est ce que vous avez en tête ?
Image
Avatar de l’utilisateur

Messages : 126

Inscription : 29 avril 2018, 21:27

La traître
Agnïeszka Kyorlin
  • Archétype : Guerrier
  • Arme droite : 14
  • Age : 22
  • Arme gauche : 3
  • Sexe : Femelle
  • Armure : 9
  • Capacité sans coût : Agnïeszka est la seule à pouvoir utiliser ses armes et quand il lui reste 6 PV ou moins, celles-ci prennent en partie le contrôle et elle se focalise sur un objectif en oubliant tout le reste. Réduction de dégât de 2 PV et Augmentation de dégât de 2.
  • Capacités : • Aspiration sombre 3 : Son bouclier aspire la lumière dans la zone ciblée rendant les déplacements des ennemis plus compliqué. Elle reste étonnamment capable de voir - 3 ; • Charge fulgurante : Agnïeszka attrape sa lance et charge l’ennemi - 2 ; • Explosion de lumière : En frappant sa lance contre son bouclier, celui-ci lance une décharge d’énergie au prorata de la lumière précédemment aspirée - 3 ; • Intimidation : Intimide l'ennemi, basé sur le social.

Sujet : Re: La chasse aux Ankhegs [Quête libre]

26 juillet 2018, 19:05

Voyages et plans d'attaque
La traversée de la ville fut légèrement longue. Forcément, Ethelach était immense et en plus, beaucoup de gens circulaient toute la journée ce qui rendait la progression forcément lente à moins de passer par des ruelles moins fréquentées. Cette méthode était cependant réservée à ceux qui connaissaient bien la ville de la surface et Agnïeszka ne faisait certainement pas partie de ceux-là…

- Ah oui, bien sûr. Nous avons des guides pour les souterrains mais également des explorateurs. Ceux-là nous explorent bien entendus des chemins que nous ne connaissons pas mais ils nous tiennent également au courant des mouvement de certains chemins afin d’éviter aux voyageurs d’être bloqués. Les tunnels pouvant se déplacer parfois très vite, il n’est pas rare que leur point d’arrivée se retrouve fermé et qu’ils doivent en trouver un autre. C’est un métier très dangereux mais vital à notre société.

Maelack proposa ensuite quelques pistes pour le voyage. Agnïeszka était d’accord avec chacune d’entre elle. Louer une monture coutait de l’argent et si elle s’enfuyait, la quête parviendrait à peine à rembourser le prix de celles-ci. Non, décidément, c’était trop risqué, elle préférait prendre plus de temps. De plus, marcher ne la dérangeait pas. Elle valida donc chacune des propositions : auberge et pas de monture. S’il était vrai que les auberges coutaient de l’argent, il était plus facile de prévoir cette dépense et vu qu’un combat les attendait, autant profiter d’une bonne nuit de sommeil. C’était également l’occasion de mieux connaître son camarade dans une ambiance détendue, voire de rencontrer d’autres voyageurs.

Le jeune Tieffelin avait également pris avec lui un livre qui renseignait sur les créatures d’Ethelach. Cela fit rire Agnïeszka : c’était tellement studieux de sa part et donc si typiquement Tieffelin. Il n’avait pourtant pas tort, mieux connaître les créatures augmenterait leurs chances de succès. Elle écouta les différents plans disponibles en les analysant à la lumière de ses connaissances en tactique militaire.

- Le plan gobelin est pour moi à oublier. Les armes gobelines ne fonctionnent pas sans gobelin et je n’en ai pas sous la main… et je ne suis pas sûre d’avoir envie d’en avoir un sous la main. La première option est effectivement dangereuse et donc à éviter. Pour le reste, le poison n’est pas vraiment ma spécialité et utiliser leurs tendances cannibales pourrait s’avérer long… Après, pourquoi ne pas combiner tout ça ?

Elle réfléchit quelques minutes, prenant le temps de visualiser l’ensemble avant de l’expliquer tandis qu’ils quittaient les murs de la ville, se mêlant aux voyageurs, principalement des marchands, qui entraient ou sortaient de la capitale.

- Nous pourrions effectivement dresser un piège, s’ils sont nombreux, en coincer quelques-uns seraient un avantage important. Les empoisonner auparavant avec un appas (peut-être un animal mort que nous aurions bourré d’herbes empoissonnées ?) me semble également une bonne idée ainsi, ceux qui ne tomberont pas dans le piège seront affaiblis et je pourrai plus facilement les éliminer. Ne restera plus ensuite qu’à tuer ceux tombé dans le piège et, avec ma lance, ce sera un jeu d’enfant. Je suis prête à jouer les appas s’il le faut.

Il lui restait une donnée inconnue pour peaufiner ce plan. Elle regarda Maelack du coin de l’œil, il semblait très jeune, était-il seulement capable de se battre ?

- Par contre, une question demeure dans ce plan et elle me semble importante si nous voulons optimiser nos chances de victoire : de quoi es-tu capable ? Pour ma part, je suis une guerrière, je me bats à la lance et au bouclier en utilisant également mon lien à la divine Reine pour m’aider au combat.
Avatar de l’utilisateur

Messages : 29

Inscription : 30 avril 2018, 20:15

Précurseur
Maelak Vonazril
  • Archétype : Assassin
  • Arme droite : 13
  • Age : 17ans
  • Arme gauche : 12
  • Sexe : Mâle
  • Armure : 2
  • Capacité sans coût : Habitude du meurtre: Les dégâts de Maelak dans le dos infligent +2 dégats.
  • Capacités : Vitesse du son : coût : 2 Maelak utilise sa vitesse pour échapper pendant une demi-seconde le champ de vision de son adversaire pour l'attaquer depuis un angle-mort, compte comme un coup dans le dos. Aura malveillante 2 : coût : 3 Une aura menaçante qui terrifie les ennemis a proximité. Pas de l'ombre 2 : coût : 2 Fait un grand bond d'environs 6 m avec un atterrissage silencieux. Permet de transporter une personne avec soi. Curare : Coût : 2 Effet paralysant

Sujet : Re: La chasse aux Ankhegs [Quête libre]

29 juillet 2018, 13:27

Aptitudes et origines.
La route commerciale s'étendait devant eux. Maelack n'était encore jamais sorti de la ville auparavant, ce changement d'environnement le laissa un peu nerveux. Les caravanes et les marchands ambulants étaient nombreux, vendant de tout et de rien aux voyageurs passant vers Casterack. Des fruits et légumes en passant par les jujus et autres talismans et les nombreuses spécialités locales. La ville tieffeline était d'ailleurs connue pour ravitailler et aider les nombreux voyageurs et aventuriers qui la traversaient. Parlant stratégie et pesant le pour et le contre, la drow finit par entamer le sujet des capacités de Maelack. La guerrière avait l'air imposante avec son arsenal et sa carrure, elle serait sans doutes utile si une confrontation éclatait entre eux et les Ankhegs. Sûr de lui, il répondit à la question posément.

- J'ai bien quelque chose qui me caractérise : ma vitesse ; Si il le faut, je pourrais nous sauver d'un situation périlleuse avec une de mes techniques. je suis aussi très discret, si je le voulais, je pourrais passer derrière toi et te voler ta bourse sans que tu ne t'en rende compte, haha. Il tendit sa main dans son sac et en sortit quelques couteaux de lancer, qu'il commença à faire jongler sur ses doigts agiles. Je sais aussi me servir d'un ou deux couteaux, et je peux synthétiser un poison paralysant à l'aide d'un ou deux herbes.

Lui aussi était capable de se battre, si il le fallait.

- En ce qui concerne le plan, je propose de faire l’appât, je suis plus rapide et En arrivant sur place, on déterminera la meilleur façon de s'attaquer au problème. Si ils sont trop nombreux, en coincer quelque uns sera inutile et dangereux, le fermier qui a posté l'annonce nous donnera les indications, donc dépêchons nous d'arriver la-bas et terminons ce qui nous reste comme préparatifs. J'espère d'ailleurs que le fermier nous empruntera quelques outils pour creuser les fosses...


Et ils continuèrent leur marche vers Casterack. Voyager à pied n'est pas très intéressant, faire cou-cou aux gens et admirer les paysages devient lassant à force. La seule chose qui pourrait faire oublier l'ennuie serait de taper la discut', et c'est ce que Maelak fit.

- Agnieszka Kyorlin... J'ai déjà entendu ce nom quelque part, tu fais partie de la noblesse ?
Image
Avatar de l’utilisateur

Messages : 126

Inscription : 29 avril 2018, 21:27

La traître
Agnïeszka Kyorlin
  • Archétype : Guerrier
  • Arme droite : 14
  • Age : 22
  • Arme gauche : 3
  • Sexe : Femelle
  • Armure : 9
  • Capacité sans coût : Agnïeszka est la seule à pouvoir utiliser ses armes et quand il lui reste 6 PV ou moins, celles-ci prennent en partie le contrôle et elle se focalise sur un objectif en oubliant tout le reste. Réduction de dégât de 2 PV et Augmentation de dégât de 2.
  • Capacités : • Aspiration sombre 3 : Son bouclier aspire la lumière dans la zone ciblée rendant les déplacements des ennemis plus compliqué. Elle reste étonnamment capable de voir - 3 ; • Charge fulgurante : Agnïeszka attrape sa lance et charge l’ennemi - 2 ; • Explosion de lumière : En frappant sa lance contre son bouclier, celui-ci lance une décharge d’énergie au prorata de la lumière précédemment aspirée - 3 ; • Intimidation : Intimide l'ennemi, basé sur le social.

Sujet : Re: La chasse aux Ankhegs [Quête libre]

29 juillet 2018, 17:33

Fin du voyage
Le jeune Tieffelin lui exposa ses qualités martiales. Il était rapide et c’était très bien. Une excellente complémentarité avec ses propres compétences à elle. En plus, il proposait de jouer les appas, voilà un jeune qui n’avait pas froid aux yeux, il aurait fait une excellente recrue pour la garde. Elle lui proposerait peut-être une fois revenus en ville. Pour ce qui était de voler sa bourse… il n’y trouverait de toute façon pas grand-chose.

Elle valida le plan, il leur fallait plus d’information pour aller plus loin dans l’élaboration des détails de toute façon et effectivement, le commanditaire pourrait leur donner divers détails. Elle répondit ensuite à se question, chose qui était toujours un peu frustrante pour elle.

- Oui… non… oui. Si on avait respecté ma légitimité, je le serais. Je suis héritière d’une des héroïnes de la grande guerre drow mais sur une branche secondaire. Je suis la première à pouvoir porter ses armes depuis des dizaines d’années mais je ne suis que la branche secondaire donc officiellement, je ne suis pas de la noblesse mais un jour, je retrouverai mon rang.

Sur ces mots, ils arrivèrent devant une auberge alors que la nuit tombait. Elle proposa de s’y installer pour la nuit comme convenu au départ et, si Maelack accepte, elle entre et commande deux chambres ainsi que deux repas. Elle profita du repas, mangeant avec plaisir une cuisine simple mais locale et bien réalisée avant d’écouter un barde de passage. Elle finit ensuite par aller se coucher rapidement afin de se lever tôt avant le départ du lendemain.

Le lendemain, elle se prépara, prit une belle tranche de pain beurrée en guise de petit déjeuner avant d’attendre que le jeune homme soit prêt à partir. Son objectif du jour était d’arriver chez le fermier et de récolter toutes les informations nécessaires. Peut-être même pourraient-ils commencer à faire du repérage s’ils n’arrivaient pas trop tard dans la soirée !

Leur objectif fut atteint en soirée, trop tard pour partir fureter dans le coin (en tout cas pour elle) mais pas pour se présenter chez le commanditaire. Ils pourraient même voir pour se faire loger. Elle ne voyait pas d’auberges dans les parages et l’idée de passer la nuit à la belle étoile ou de faire du trajet inutile en aller-retour vers une auberge la laissait sceptique. Elle frappa à la porte du fermier qui ouvrit rapidement la porte.

- Oui, c’est pour quoi ?

HRP : J'ai fait une petite ellipse pour accélérer un peu les choses mais si ça te dérange, je peux changer mon message :reading:
Nouveau sujet